Analyse des conditions du transport international en angleterre suite au brexit

avril 11, 2024

Le Brexit a redéfini les règles du jeu pour le transport routier en Angleterre, et les répercussions se font sentir. Des réglementations révisées aux allongements des délais de livraison, les transporteurs sont confrontés à une nouvelle réalité. Les contrôles frontaliers plus stricts ajoutent une autre couche de complexité. Comment ces changements affectent-ils concrètement le flux des marchandises ? Décryptons ensemble cette nouvelle ère du transport international.

Impact du Brexit sur le transport routier en Angleterre

Depuis l'acte du Brexit, le transport routier en Angleterre confronte de nouveaux défis. L'impact est palpable, notamment à travers la modification des règlements douaniers et l'évolution des procédures.

A découvrir également : Avis wyylde : le site de rencontre libertin exploré

Les transporteurs routiers doivent désormais naviguer un labyrinthe de formalités douanières, instaurées depuis le 1er janvier 2021. Ces procédures, autrefois absentes grâce à l'Union douanière et le marché unique de l'UE, prolongent les délais de livraison. Les contrôles aux frontières se sont intensifiés, affectant le flux de marchandises et engendrant des coûts additionnels pour les entreprises.

Les répercussions ne se limitent pas aux contrôles renforcés. L'accord commercial entre le Royaume-Uni et l'UE, en exemptant de droits de douane et de quotas les produits originaires des deux territoires, nécessite néanmoins une preuve d'origine conforme. Les procédures simplifiées bénéficient aux opérateurs économiques agréés, mais imposent toujours une charge administrative conséquente.

Cela peut vous intéresser : Trouvez l'horaire de prière à rabat facilement

La préparation en amont est devenue cruciale pour éviter que les frets ne se retrouvent bloqués aux frontières, surtout avec l'introduction du système GVMS et la nécessité de créer un GMR pour chaque traversée de la Manche.

Nouvelles procédures d'import/export en Angleterre

Les formalités douanières suite au Brexit ont considérablement changé la donne pour les importateurs et exportateurs. Ces nouvelles procédures, requises depuis le 1er janvier 2021, ont introduit une complexité accrue dans le transport des marchandises.

Le système GVMS (Goods Vehicle Movement Service) joue un rôle pivot dans la gestion des mouvements de marchandises. Il permet d'enregistrer les informations relatives aux chargements avant leur arrivée aux frontières, favorisant ainsi une traversée plus fluide du tunnel sous la Manche. Pour chaque traversée, la création d'une référence de mouvement de marchandises (GMR) est maintenant obligatoire. Ce système, similaire à la "smart border" française, assure que tous les formalités douanières soient remplies avant le départ, évitant ainsi les retards potentiels.

Pour obtenir un GMR, il est nécessaire de se préparer en amont et de soumettre les déclarations d'exportation et les informations de sécurité et de sûreté dans le GVMS. Cela exige une compréhension approfondie des exigences en matière de déclarations en douane et une planification méticuleuse. Les entreprises doivent s'assurer de la conformité de leurs produits avec les règles d'origine spécifiques pour bénéficier de l'exemption de droits de douane et de quotas.

Pour plus de détails sur ces changements et des conseils pratiques, allez sur le site web pour des informations approfondies et actualisées.